Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  Peaceandlove le Mar 10 Mar - 14:29

Quels sont les éléments qui influent sur la précision de votre réplique AEG ?
En dehors de l'influence que peuvent avoir des éléments extérieurs comme le tireur ou la qualité des billes employées, un certain nombre de paramètres influent de façon drastique sur la précision de votre réplique. Après des dizaines et des dizaines d'essais sur plusieurs répliques et des milliers de billes propulsées dans la nature, je vais vous révéler les résultats de mes analyses qui, parfois surprenants, nous conduiront à tordre le cou à certaines idées préconçues qui circulent dans le monde de l'Airsoft.
La précision de votre réplique tient dans une alchimie qui lie toutes les différentes parties de la machine. Une réplique par construction rigide sera plus précise qu'un « saucisson », mais au-delà, c'est la qualité de chaque éléments de la chaîne qui garanti, ou non, la bonne précision de vos tirs. Commençons par le commencement, c'est à dire la première pièce qui influence directement sur le bon déroulement des événements qui vont conduire à expulser une bille du canon : le ressort.

Le ressort :
Il influe essentiellement sur la régularité de la quantité d'énergie transmise à la bille. Sans cette régularité point de précision. Un ressort court et dur générera la meilleure régularité tandis qu'un ressort long mais plus mou, à puissance égale, donnera une régularité plus aléatoire. On constate d'ailleurs que les ressort d'origine sont, la plupart du temps, courts et durs et que souvent les répliques sont précises quand elles sortent de leur emballage neuf.
Le ressort détermine également quelle sera la puissance de la réplique. En fonction de cette puissance, la précision sera plus ou moins facile à obtenir. Une réplique de faible puissance, disons 0,85 joule (300 fps) sera plus facilement précise qu'une réplique dont la puissance atteindra plus de 1,2 joule (350 fps). La marque Tokyo Marui, connue sans conteste comme étant une des meilleures du marché, opte pour des puissance faibles et obtient pourtant une précision et une portée plus que satisfaisant. 

La tête de piston :
Elle doit assurer, par l'intermédiaire de son joint torique, une étanchéité parfaite et régulière avec le cylindre. La matière n'a pas beaucoup d'importance mais l'usinage de la gorge du piston oui ainsi que la qualité du joint torique, souvent déplorable en origine. Je les remplace par des joints toriques achetés dans des magasins pour fournitures automobile, d'un diamètre très légèrement supérieur.

Le nozzle :
Le nozzle est une pièce capitale. Son étanchéité avec le bec d'air de la tête de cylindre doit être aussi bonne que possible, mais ce qui est le plus important c'est l'étanchéité entre le nozzle et la lèvre du joint hop up. La moindre fuite à cet endroit se traduira par des doubles tirs (deux billes à la fois), des billes qui tombent à 10 m tandis que d'autres filent à 40 m. Autant dire que côté précision, c'est pire qu'un arrosoir ! Lorsqu'on remplace un nozzle il faut absolument vérifier qu'il est du même diamètre et de la même longueur que celui d'origine. La moindre variation dans ces paramètres, ne serait-ce que d'un dixième de millimètre, et les problèmes commencent.

Le joint hop up (rubber) :
Évidemment, la qualité de cet élément est importante, autant que la forme de son bourrelet interne. Les rubbers qui présentent un bourrelet fendu sont un peu plus efficaces, en termes de précision, que ceux qui ont un bourrelet droit. Ils évitent que la bille se décentre dans le canon au moment de son passage sous le hop up.

Le bucking :
Ce petit élément, qui se situe entre le bras de la chambre de hop up et le rubber et vient appuyer sur le joint torique, participe d'une façon très importante à la qualité de votre tir. Trop mou, ou percé d'un trou trop important, il se déforme lors du passage de la bille sous le hop up, générant des tirs aléatoires, surtout lors des tirs en rafale. Trop dur, il est à l'origine de bourrages à répétition. Les meilleurs buckings sont en caoutchouc ou en silicone, sans trou et cylindriques. Vous pouvez le fabriquer en le découpant dans une joint torique de même diamètre que le bucking d'origine.

Carters de gearbox et chambre de hop up :
Les carters de gearbox doivent être parfaitement alignés avec la chambre de hop up de façon à ce que le nozzle circule librement dans son passage. Il est fréquent que, lorsqu'on remplace des carters par d'autres qui ne sont pas d'origine de la marque, on constate la survenue de problèmes. A l'avant de la gearbox, un trou est usiné à travers lequel pointe le nozzle. Ce trou présente un diamètre prévu pour recevoir l'épaulement de la chambre de hop up d'origine. Si ce trou est trop grand, le guidage de l'ensemble n'est plus assuré. Il se produit alors un léger décalage induisant des frottements parasites qui retardent, de temps en temps, la fermeture du nozzle ce qui crée des fuites entre l'extrémité du nozzle et la lèvre du joint hop up. Cette défaillance est repérable au bruit. Au milieu d'une rafale régulière on entend parfois un tir qui émet un claquement sec et une bille part moins loin que les autres. Ce claquement sec est caractéristique du choc de la tête de piston qui, libérée de la pression de l'air comprimé entre la bille et le piston par le fuite, vient heurter violemment le fond du cylindre. Ce problème est presque inexistant sur des répliques neuves. Il survient généralement lorsqu'on commence à remplacer des pièces ou à up grader.

Le canon :
Sujet de nombreux articles, ce bout de tube inspire sur le web une prose intarissable. Et pour cause, c'est par là que passe la bille, c'est ici qu'elle prend son élan avant de s'envoler vers les lignes adverses. Il influence le tir de façon importante, mais pas autant qu'on le dit généralement. Ainsi, un canon de 6.08 peut donner des tirs très satisfaisant si toute la chaîne est respectée. Toutefois, un canon de plus petit diamètre interne donne, la plupart du temps, de meilleurs résultats. Mais pas pour les raisons qu'on pense. Ce qui est important c'est d'avoir un diamètre étroit au départ du canon de façon à guider la bille au moment de son passage sous le joint hop up. C'est un moment critique. La bille, soumise à l'appui du bourrelet du joint hop up, a tendance à être chassée sur le côté, c'est à dire là où il y a le moins de résistance à son passage. L'effet du hop up se fera donc très légèrement sur le côté du sommet de la bille ce qui à tendance à faire tourner la bille en fin de parcours. Plus le canon est étroit au départ, moins la bille peut esquiver le joint hop up et plus la précision est grande.
La longueur du canon joue aussi dans le sens de la précision. Plus il est long, meilleur est le tir. Ceci va dans le sens de la logique et n'a pas besoin d'être approfondi. On notera cependant qu'au delà d'une certaine longueur, qui se situe au alentour de 45 cm, on ne gagne plus grand chose, pire encore, si on dépasse environ 55 cm, on note une diminution de la puissance. Le piston étant arrivé au terme de sa course bien avant que la bille sorte, si le canon est trop long, les pressions d'air devant et derrière la bille s'équilibrent, puis, tandis que la bille poursuit son trajet et qu'elle pousse l'air devant elle, la pression augmente devant elle alors que derrière elle la pression chute légèrement. La bille ralentit.
Et qu'en est-il réellement de l'influence de l’appairage entre le cylindre, troué ou pas, et la longueur du canon ? Mes essais montrent qu'elle est très faible pour les canons de plus de 29 cm. Pour ces canons, et les canons de longueur plus importante, on peut monter un cylindre sans trou sans que ça pose de problème. En revanche, pour les canons de moins de 25 cm, il faudra obligatoirement monter un cylindre percé sous peine de devoir supporter le claquement sec du piston contre le fond du cylindre. En effet, sur les répliques à canon courts, si on emploi un cylindre sans trou, la bille sortira du canon avant que le piston ait fini sa course. Quand la bille sort, la pression dans le canon et le cylindre chute d'un coup, le piston est libéré et tape violemment au fond du cylindre. On constate également une légère amélioration de la précision sur ces répliques courte apportée par l'usage d'un cylindre percé.

Influence du grammage des billes :
D'une façon très étonnante, j'ai vu des répliques de forte puissance (1,65 joule par exemple, soit environ 420 fps) envoyer de la bille de 0,20 à une distance de 50 m bien groupée. Bien souvent, l'emploi de bille de grammage supérieur, va simplement gommer un défaut de votre réplique. D'une façon générale, on peut dire que si votre réplique ne peut pas envoyer de la 0,23 à 30 /40 m avec une précision et une régularité satisfaisante, c'est qu'il y a un problème. Cependant, une bille plus lourde est moins sensible au vent et autres déplacements d'air et elle conserve plus longtemps un effet gyroscopique stable, surtout dans le dernier tiers de sa trajectoire.

Conclusion :
La plupart des répliques qui sortent de leur boîte d'origine offrent une précision tout à fait satisfaisante. Cette précision va souvent être altérée lors du remplacement d'une pièce qui à cassé ou  lors d'un démontage pour up grade par un néophyte. Tous les éléments qui constituent une réplique ont été conçus, par une équipe d'ingénieurs, pour fonctionner ensemble. Si vous modifiez cette réplique, vous bouleversez un équilibre précaire. Cela ne se fait pas sans risque. Quoi qu'il en soit, l'up grade fait partie des joies de l'airsoft, alors « bidouillez », testez, et faites nous part de vos expérimentations, partagez vos découvertes ! Merci.


Dernière édition par Peaceandlove le Ven 13 Mar - 13:01, édité 2 fois
avatar
Peaceandlove

Grade : Général - FSG
Messages : 1643
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 51
Localisation : Monties 32420

Voir le profil de l'utilisateur http://www.loubentenac.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  Predy & Mima le Jeu 12 Mar - 17:15

En test: Joint hop up prometheus type bâton avec son bucking bridge tensioner de même marque.



La théorie: le joint hop up n'a pas de bourrelet interne, c'est donc grâce au bridge tensioner que l'on va pousser sur le joint et créer cette bosse, sauf que là, elle est plate et longue, donc on agit moins sur la molette de réglage, la bosse est moins épaisse, ce qui fait que quand la bille va frotter dessus, elle sera moins bousculée, de plus le BRIDGE tensioner, à l'inverse du FLAT tensioner, à la particularité d'être creusé en son centre sur la longueur dans le sens de la bille, du coup la bille restera centrée en prenant son effet.

Il sera monté sur mon anti-snip SCAR-H VFC avec config pneumatique: canon 42cm 6.01 en laiton chromé dur, tête de cylindre et tête de piston silencieuse type mushroom lonex et block hop up origine et ressort lonex M110.

Je revient vers vous dès que j'ai fais les tests, parce qu'entre la théorie et la pratique.........

Predy & Mima

Grade : Adjudant - FSG
Messages : 675
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 33
Localisation : Tarn

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  Peaceandlove le Sam 3 Oct - 15:52

Alors, ces essais, depuis le 12 mars t'as du avoir le temps de les faire non ?
avatar
Peaceandlove

Grade : Général - FSG
Messages : 1643
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 51
Localisation : Monties 32420

Voir le profil de l'utilisateur http://www.loubentenac.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  sharpshooter le Mar 6 Oct - 16:06

Ben ouais, alors... on veut savoir nous !
avatar
sharpshooter

Grade : Sergent
Messages : 435
Date d'inscription : 02/07/2011
Age : 40
Localisation : L'Isle Jourdain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  Predy & Mima le Mar 6 Oct - 16:34

Tu demandera à jacky et à ceux qui on pris une bille de snip à travers les branches ect!

Franchement, je suis passé d'un snip pas précis à un snip très précis et je force le hop up de 2 crans de moins par rapport à un joint prometheus et son bucking de base, et j'ai pas fini de le placer comme il faut!: il faut agrandir le trou sur le bloc hop up ou on place le bucking car il est plus long de 1 mm, et ça suivant le bloc c'est pas évident. Sur mon snip c'est facile avec une fraise, je m'y met dès que j'ai 5 minutes (pour ça)

Predy & Mima

Grade : Adjudant - FSG
Messages : 675
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 33
Localisation : Tarn

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Analyse des éléments qui influent sur la précision des répliques AEG.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum